Nouvelles

Athlétisme Canada pleure le décès de Lyle Sanderson

La communauté canadienne de l’athlétisme est dans le deuil après avoir appris le décès de Lyle Sanderson hier au Mexique.

Sanderson a été intronisé au Temple de la renommée d’Athlétisme Canada en 2012 dans la catégorie des entraîneurs. Tout au long de sa vie, ses contributions au sport auraient aussi bien pu le voir faire son entrée au Temple de la renommée dans la catégorie des bâtisseurs.

« Lyle a joué un rôle instrumental dans le développement du programme de formation des entraîneurs de la région NACAC qui allait plus tard être adopté par l’IAAF », raconte Victor Lopez, président de la NACAC après avoir appris la nouvelle. « C’est certainement une légende de notre sport et un magnifique ambassadeur pour l’athlétisme. Nous allons assurer le prolongation de sa philosophie et de son éthique pour toujours dans la formation de nos entraîneurs. »

Sanderson a dirigé les athlètes olympiques Diane Jones Konihowski et Joanne McTaggart et il a été entraîneur-chef de l’Université de la Saskatchewan pendant 39 ans, conduisant son équipe à 11 titres nationaux et à 33 titres d’association. 

Sanderson a été nommé au sein du personnel d’entraîneurs de 54 équipes nationales d’Athlétisme Canada, notamment à trois Jeux olympiques (1976, 1980 et 1984) et à deux Championnats du monde. Il a été deux fois récipiendaire (1977 et 1979) du prix d’entraîneur de l’Année de l’Association canadienne d’athlétisme (aujourd’hui Athlétisme Canada). En 2010, il a remporté le prix Geoff Gowan pour sa contribution de longue date pour les entraîneurs et le développement.

Le prix Lyle Sanderson d’Athlétisme Canada reconnait chaque année le meilleur ou la meilleure athlète dans les épreuves combinées.

L’Université de la Saskatchewan a publié un excellent texte sur la vie de Lyle et sur ses contributions à l’athlétisme canadien.

Retour aux communiqués

Dernier Tweet

@AthleticsCanada
Plus de Tweets

AC sur Instagram

Plus de moments

Visitez notre boutique

Suivez-nous!