Nouvelles

Melissa Bishop au cinquième rang lors de la dernière journée des Mondiaux de l’IAAF; le Canada quitte Londres avec 12 résultats parmi les huit meilleurs

Lors de la dernière journée de compétition aux Championnats du monde de l’IAAF 2017 dimanche, Melissa Bishop d’Eganville en Ontario a pris le cinquième rang dans ce qui était possiblement l’épreuve la plus âprement disputée de ces championnats, la finale féminine du 800 mètres. Bien que ce ne soit pas là le résultat que Bishop espérait, elle vise toujours une médaille d’or et elle compte près de quatre autres années pour y parvenir, après avoir complété une course solide pour conclure la participation canadienne à ces Championnats.

« Nous avons fait face à de l’adversité avec des blessures et de la maladie qui ont affecté nos meilleurs espoirs de médaille, mais l’équipe a bien fait avec 12 résultats parmi les huit meilleurs à Londres, ce qui est un excellent indicateur de la profondeur et de la portée de notre programme », a indiqué l’entraîneur-chef d’Athlétisme Canada, Glenroy Gilbert. « Il y a toujours une réalité de surmonter des obstacles lors d’un cycle olympique alors cette expérience servira bien au groupe en route vers Tokyo. Il y a tellement d’athlètes qui ont terminé parmi les huit meilleurs de leur épreuve que c’est encourageant dans ce contexte de première phase du nouveau cycle olympique. »

Rappelons que l’équipe canadienne a amassé neuf résultats parmi les huit meilleurs aux Championnats du monde de 2013, 12 aux Championnats du monde de 2015 et 13 aux Jeux olympiques de Rio.

Le Canada a pris le 15e du classement de l’IAAF (comptabilisant les points des huit meilleurs résultats) avec 30 points, soit deux cinquièmes places, cinq sixièmes places, deux septièmes places et trois huitièmes places. 

Résultats parmi les huit meilleurs à Londres 2017
Melissa Bishop, 5e, 800 mètres
Damian Warner, 5e, décathlon
Mohammed Ahmed, 6e, 5000 mètres
Brittany Crew, 6e, lancer du poids
Matthew Hughes, 6e, 3000 mètres steeplechase
Sage Watson, 6e, 400 mètres haies
Relais masculin 4 x 100 mètres, 6e (Gavin Smellie, Aaron Brown, Brendon Rodney et Mobolade Ajomale)
Crystal Emmanuel, 7e, 200 mètres
Alysha Newman, 7e, saut à la perche
Mohammed Ahmed, 8e, 10 000 mètres
Shawn Barber, 8e, saut à la perche
Brandon McBride, 8e, 800 mètres

Démarrant la finale féminine du 800 mètres dans le corridor numéro 6, Bishop désirait faire oublier son quatrième rang aux Jeux olympiques de Rio en se positionnant bien après 400 mètres. La détentrice du record canadien sur la distance a lutté et a bien couru pour franchir la ligne d’arrivée au cinquième rang grâce à un chrono de 1:57.68. Tout le groupe, qui comprenait les trois médaillées des Jeux olympiques de 2016 ont conclu la course sous 1:59.

« Je me sentais plutôt confortable et je savais qu’une ouverture se ferait. J’étais juste trop derrière pour tenter mon coup quand les meneures se sont échappées. Je ne pouvais pas rattraper le retard. Si j’avais été plus près de la tête, l’histoire aurait été différente. J’étais juste trop loin sur la piste quand elles sont parties. Je voulais vraiment mettre le Canada sur la carte avec une médaille ce soir, mais cela n’a pas été le cas. »

Même s’il est difficile de mettre des mots sur la façon qu’elle se sentait après la course, Bishop a déjà les yeux tournés vers Tokyo 2020. « Je complète la distance en 1:57 avec aisance maintenant. Dans quatre ans avec les courses et l’entraînement sérieux, je serai capable de passer en tête. J’en ai assez de courir en 1:57. Je désire être plus rapide. Je crois honnêtement que je suis au bon endroit. Je crois que si j’étais plus près des meneures, j’aurais pu conclure en 1:56 (ce soir). Je suis tout juste à l’extérieur de ce groupe. L’objectif ultime est de gagner quand tu cours. Je ne crois pas que quelqu’un ait démarré cette course ne voulant pas la gagner. »

Evan Dunfee de Richmond en Colombie-Britannique a complété l’épreuve du 50 kilomètres marche en 3:47:36 pour terminer au 15e rang. Il s’était maintenu autour de la 10e position entre le 10e et le 15e kilomètre, puis il a effectué une poussée au 25e kilomètre pour se hisser au sixième rang.

« Je n’étais pas suffisamment bon. Je me sentais très bien, très confortable. Je ne veux pas trouver d’excuses. J’ai attrapé un rhume mardi, mais j’étais très confiant de pouvoir surmonter cette situation », a déclaré Dunfee après la course. « La même chose s’est produite l’an dernier à Rio. J’ai été malade après l’épreuve du 20 kilomètres. Je suis simplement resté calme et j’ai pensé que j’irais mieux. Je me suis réveillé aujourd’hui me sentant mieux, mais durant la course, je me suis mis à tousser beaucoup et je sentais comme si je n’arrivais pas à respirer à fond. »

Après 35 kilomètres, il occupait le troisième rang, mais il n’avait pas assez de carburant pour tenir à cette position et il a glissé au 15e rang avant la fin de la course. « Je crois que c’est ce qui m’a rattrapé à la fin. J’avais de la difficulté à envoyer l’oxygène aux jambes. Je n’arrivais pas à respirer profondément. C’est le nerf de la guerre parfois. Tout aujourd’hui était en place pour un temps rapide. Je croyais vraiment pouvoir terminer en 3:38:00 ou 3:40:00. Je me suis positionné pour y parvenir, je me suis donné une poussée. Aussitôt que les roues ont commencé à décrocher, je n’avais plus rien, plus de réponse que ce soit. À Rio, quand les choses ont commencé à ralentir, j’ai été en mesure de me ramasser et de limiter les dommages, et aujourd’hui, quand j’ai décroché, l’effet a été très rapide. »

Mathieu Bilodeau de Vancouver a pris le 25e rang du 50 kilomètres marche grâce à un chrono de 3:56:54, son meilleur de la saison.

Ben Thorne de Kitimat en Colombie-Britannique a pris le 51e rang du 20 kilomètres marche grâce à un chrono de 1:26:56. « Je n’arrivais pas à aller vite aujourd’hui. Ce fut un désastre », a-t-il raconté aux journalistes après son épreuve. « Le rythme était plutôt rapide dès le départ et je crois que j’ai réalisé que je ne pouvais pas me maintenir à ce niveau, j’ai quelque peu explosé dans ma tête. J’ai piqué du nez par la suite. Je suis un peu grippé alors c’était difficile. Je ne sais pas par contre si cela a été un facteur. »

Thorne était un peu renversé puisqu’il était en bonne forme et il était arrivé à Londres pour réaliser un bon résultat. « J’étais plutôt en forme, mais encore on ne sait jamais (ce qui peut se produire). C’est loin d’être mon meilleur résultat cette saison. Je crois que je vais prendre congé et sérieusement réfléchir à la suite. J’ai terminé pour le moment. Désolé pour tous ceux qui se sont levés tôt pour me regarder. Je me sens vraiment mal. »

Retour aux communiqués

Dernier Tweet

@AthleticsCanada
Plus de Tweets

AC sur Instagram

/!\ error getUserMedia. Plus de moments

Visitez notre boutique

Suivez-nous!