Nouvelles

Watson 6e en finale du 400 mètres haies; Emmanuel en finale du 200 mètre et Bishop en demi-finale du 800 mètres

La septième journée des Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF 2017 s’est exclusivement conjuguée au féminin dans le camp canadien. Sage Watson de Medicine Hat en Alberta a pris le sixième rang de la finale féminine du 400 mètres haies, Crystal Emmanuel d’East York en Ontario s’est qualifiée pour la finale féminine du 200 mètres et Melissa Bishop d’Eganville en Ontario est passée en demi-finale féminine du 800 mètres.

Sage Watson a connu un excellent départ en finale du 400 mètres haies et figurait au plus fort de la lutte pour une place sur le podium après 300 mètres. Elle a tout donné, mais avec 100 mètres à faire ses concurrentes l’ont rattrapé. « J’ai foncé, il faut se pousser pour voir ce qu’on peut faire. C’est certainement ce que j’ai fait ce soir. » Watson a conclu la course au sixième rang. « Je suis satisfaite, car j’ai tout donné sur la piste alors comment pourrais-je ne pas être heureuse de cela. J’aurais aimé réaliser une marque personnelle. Cela m’aurait permis de remporter une médaille, mais c’est ma première fois aux Championnats du monde et à ce niveau alors les choses ne peuvent que s’améliorer pour moi. »

Sage Watson participera maintenant au relais 4 x 400 mètres, probablement comme ancre au dernier relais. « C’est palpitant parce que tu conclues la course pour l’équipe et tu veux terminer en force pour le reste du groupe. J’aime toujours tout donner à cette position et tu sais que tu cours pour une médaille ou pour cette bonne position quand tu es l’ancre. C’est vraiment palpitant. »

Crystal Emmanuel a pris le troisième rang de la troisième demi-finale du 200 mètres féminine avec un chrono de 22.85 secondes pour accéder à la finale de vendredi. Angela Bailey a été la dernière Canadienne à participer à une finale du 200 mètres féminin aux Championnats du monde, soit lors de la première édition de cette rencontre, en 1983 à Helsinki.

« Je me suis mieux sentie que pour la première ronde. Je dois revoir cette course et identifier ce que je dois mieux faire en finale », a déclaré Emmanuel suite à sa prestation. « Je ne sais pas ce que j’ai vu, mais j’ai simplement continue de courir et de courir. J’ai regardé au bout de la ligne droite me disant ‘Je dois y arriver, je dois y arriver’ », ajouta-t-elle à propos du moment où elle est sortie du tournant. Quand on lui a demandé si elle s’attendait de disputer la finale, elle a répondu : « Je n’ai jamais d’attentes trop élevées à mon endroit. Je suis simplement sortie en me disant ‘Sais-tu quoi? Ça y est. Cela pourrait être ta finale ou ta demi-finale alors je l’ai traité comme une finale’. Puis je me suis dit ‘C’est mon temps et je vais leur montrer que le Canada est là.’ »

Melissa Bishop a pris le deuxième rang du 800 mètres féminin avec un chrono de 2:01.11 pour assurer sa place en demi-finale. La deuxième vague a certainement été la plus robuste alors que Bishop a été accrochée à deux occasions et il y a eu plusieurs chocs, toutefois, la médaillée d’argent des Championnats du monde de 2015 a été en mesure de garder son calme et de s’accrocher à une place de qualification automatique en demi-finale. « C’était plutôt épeurant parce que c’est la première ronde. En même temps, c’est ça le 800 mètres. Nous sommes huit dans le même corridor. Ce n’est pas beau. Comme dans un manège d’autos tamponneuses. » Les demi-finales seront demain, à compter de 14 h 45 HE. Melissa a aussi parlé de son conditionnement physique. « Je crois que je suis en meilleure forme maintenant qu’à Rio. Je viens d’obtenir un excellent chrono à Monaco alors je crois que nous sommes en bonne position et en bonne forme. »

Annie LeBlanc de Repentigny au Québec ne s’est pas qualifiée pour la course suivante au 800 mètres féminin. Elle a pris le septième rang de la troisième vague avec un chrono de 2 :04.06. Annie était à ses premiers Championnats du monde. « C’était renversant au départ. Mon principal accent aujourd'hui était d'être détendue et d’être patiente. Je me suis concentrée sur l’effort et j’ai tout donné considérant comment je me sentais. J’ai essayé d’ignorer comment je me sentis, mais j’étais un peu à plat, alors tout cela vient un peu compliquer les choses. » LeBlanc compte utiliser cette expérience comme élément de motivation. « Même si je n’étais pas concentrée à 100 % et que je ne me sentais pas au sommet de ma forme, je crois que c’était une bonne expérience. Au lieu d’oublier mon chrono qui n’était certainement pas bon, je vais simplement m’en souvenir pour me motive. Je suis plus affamée que jamais. »

Lindsey Butterworth de Parksville en Colombie-Britannique était aussi de qualifications du 800 mètres. Elle a pris le huitième rang de la quatrième vague avec un chrono de 2:03.19, ce qui n’a pas suffi pour accéder aux demi-finales. Rappelons que Butterworth ne figurait pas au sein de l’équipe, mais a reçu une invitation de l’IAAF. « Il y a deux semaines, j’étais à Abidjan pour les Jeux de la Francophonie. J’ai découvert trois jours avant ma venue que je participais aux Championnats du monde, ce qui était tout un choc et une occasion incroyable. Je suis très, très heureux d’avoir l’expérience de vivre ce moment incroyable. Ce stade et tous ces Championnats du monde sont simplement renversants. J’espère y revenir et être en meilleure position qu’actuellement. Toutefois, c’était une très belle première expérience. »

Alyx Treasure de Prince George en Colombie-Britannique figurait au sein du Groupe B de qualification au saut en hauteur féminin. Elle a réussi à franchir la première barre à 1,80 m, puis à 1,85 m, mais elle s’est arrêtée là, ratant la hauteur à 1,89 m. « Çà fait mal, car honnêtement je me croyais prête. Je me sentais bien lors des premières barres, mais quand je suis arrivée à cette hauteur ou je devais travailler un peu plus, je n’y suis pas parvenue » a déclaré la Canadienne qui a pris le 21e rang, ratant la coupure pour la finale qui se limitait aux 12 premières concurrentes. « J’aurais dû être de la finale. C’était ce à quoi je m’attendais et cela fait mal que ce ne se soit pas produit. »

La Torontoise Andrea Seccafien n’a pas accédé à la finale du 5000 mètres féminin. Elle a pris le 13e rang de la première vague grâce à un chrono de 15:19.39. « Je voulais aller en finale et je croyais que c’était réaliste cette année. La course a été difficile. Il faut passer sous les 15 minutes pour atteindre la finale, j’avais pourtant un bon sentiment cette année. »

Jessica O’Connell de Calgary a réalisé un chrono de 15:23.16 dans la deuxième vague du 5000 mètres, ratant aussi l’occasion de passer en finale. « Je suis déçue, c’est certain. Évidemment, tout le monde arrive pour cette course cherchant à accéder à la finale et j’ai très bien fait à L’entraînement, sans cela que ce soit parfait bien que personne ne soit véritablement parfait à l’entraînement. Mon plan était de rester avec le peloton comme avec du velcro et les utiliser pour qu’elles me tirent parce que je respecte vraiment leurs tactiques. Le velcro était un peu plus faible que je m’y attendais. Ce n’était pas assez bon. »

Aperçu de la huitième journée des Canadiens aux Mondiaux (heure de l’Est)

L’épreuve la plus exigeante de l’athlétisme, soit le décathlon, mettant en vedette le Canadien Damian Warner démarre à l’occasion de la huitième journée des Championnats du monde de l’IAAF 2017. Cinq autres athlètes canadiens seront aussi en action sur la piste et un autre dans les épreuves de pelouse.

Détenteur du record canadien et médaillé de bronze olympique, Damian Warner de Calgary entreprendra sa poursuite de la plus haute marche du podium à 5 h. La première partie de l’épreuve de deux jours se déroulera comme suit :

  • 5 h – 100 mètres
  • 6 h 05 – saut en longueur
  • 7 h 55 – lancer du poids
  • 12 h – saut en hauteur
  • 15 h 45 – 400 mètres

Les spécialistes des haies Phylicia George de Markham en Ontario et Angela Whyte d’Edmonton seront sur la piste à 5 h 40 dans les vagues de qualification du 100 mètres haies chez les femmes. En cas de qualification pour les demi-finales, ces courses seront disputées à compter de 14 h 05.

Michael Mason de Nanoose Bay en Colombie-Britannique tentera de passer en finale du saut en hauteur masculin avec des qualifications à compter de 6 h 15.

Après une vague de qualification robuste au 800 mètres féminin, la championne canadienne et détentrice du record national Melissa Bishop (Eganville, ON) disputera sa course de demi-finale à 14 h 35.

Après avoir réalisé une marque personnelle (9:31.81) mercredi en qualification, Geneviève Lalonde de Moncton au Nouveau-Brunswick disputera la finale du 3000 mètres steeplechase féminin à 16 h 25.

Se qualifiant grâce à son chrono, Crystal Emmanuel de North York en Ontario sera en piste à 16 h 50 pour la finale féminine du 200 mètres.

Visitez le Carrefour d’information des Championnats du monde sur le site d’Athlétisme Canada pour tout savoir sur l’équipe canadienne, notamment l’horaire complet des compétitions, les renseignements sur la webdiffusion et la télédiffusion par CBC/Radio-Canada et plus encore.

Retour aux communiqués

Dernier Tweet

@AthleticsCanada
Plus de Tweets

AC sur Instagram

  • 👋See you next time London. That's a wrap on the #IAAFWorlds
  • Like what #TeamCanada is wearing at #IAAFWorlds? You can own an authentic singlet or airborne top by visiting www.shop.athletics.ca. #London2017
  • 🏃‍♀️💨⬅️ Run fast turn left. Melissa Bishop goes for the podium in the 800m today at 3:10pm ET. Watch it live on CBCsports.ca or CBC TV. #IAAFWorlds #London2017 #TeamCanada #YaBish
  • Depending on where you live in 🇨🇦 you need to set your ⏰ for an early wake up (East coast) or stay up late (West coast). Ben Thorne won 🥈 at the last World Championships, Evan Dunfee was 4th in Rio #IAAFWorlds #London2017 #TeamCanada
  • 🇨🇦 will be in the 4️⃣✖️1️⃣ final today at #IAAFWorlds at 4:50pm ET after qualifying in the heats with a time of 38.48. They're looking to go even faster to secure a 🏅. #London2017 #TeamCanada
  • 🇨🇦 men are into tonight's 4x100m final with a time of 38.48. @gavinsmellie ▶️ @kingsleysc ▶️ @buckkyjr ▶️ @boladicus #IAAFWorlds #London2017 #TeamCanada
  • A driven and determined Geneviève Lalonde lowers her 🇨🇦 record in the steeplechase once again. 9:29.99 is the new mark and her season isn't over yet #IAAFWorlds #London2017 #TeamCanada
  • Melissa Bishop is into the 800m final with one simple 🎯, getting on the podium and bringing that 🏅 home for the Big Dawg (Coach Dennis Fairall) #YaBish #IAAFWorlds #London2017 #TeamCanada
  • Damian Warner is through 3 of 10 decathlon events at #IAAFWorlds currently sitting in 6th place. Still to come today for the decathlon is the high jump and 400m. #London2017 #Multis #CombinedEvents #TeamWarner #TeamCanada
  • Activate #BeastMode. Race to the finish line. Advance to 200m final. 1st 🇨🇦 woman in a World Champs 200m final since Angela Bailey in 1️⃣9️⃣8️⃣3️⃣ #IAAFWorlds #London2017
  • 👐 What a gutsy effort by Sage Watson, left everything on the track and finished 6th in the 400mH at #IAAFWorlds. Onto the 4x400m where 🇨🇦 looks to improve on a 4th place finish from the Rio Games #London2017
  • Calm, cool and collected. Melissa Bishop is into tomorrow's 800m semi-finals #IAAFWorlds #London2017 #YaBish
  • Canada's Speed 👸 enters action today at #IAAFWorlds. Her quest for a 🏅 starts today. You can watch live on CBCsports.ca #YaBish
  • For the first time ever at the World Championships 🇨🇦 will field 2 finalists in the men's 5000m final. Mohammed Ahmed, 8th in the 10000m, and Justyn Knight, who ran like a seasoned vet in his #IAAFWorlds debut, ran magnificent races to make history. Good luck on the final guys. Hopefully it's not ☔️ as much. #London2017
  • Big fist pump ✊. Brittany Crew registers Canada's BEST FINISH EVER in women's shot at a World Championships. 6th place to establish herself as one of the best throwers in the 🌎 #IAAFWorlds #London2017
Plus de moments

Visitez notre boutique

Suivez-nous!