Nouvelles

Alysha Newman septième en finale du saut à la perche; Barber, Gleadel, Hughes et McBride passent en finale

Alysha Newman de London en Ontario a pris le septième rang aujourd’hui en finale féminine du saut à la perche des Championnats du monde de l’IAAF 2017 à Londres en Angleterre. Il s’agissait d’une première expérience aux Mondiaux pour l’athlète de 23 ans. Elle a franchi la barre de 4,65 mètres à sa troisième tentative pour rester dans la compétition, puis la barre a été élevée à 4,75 mètres, qui une fois passée lui aurait permis d’améliorer son record canadien de 4,71 mètres.

« Je sautais bien, mais mon échauffement ne s’est pas passé selon mes attentes alors je suis très heureuse de ce que j’ai réalisé aujourd’hui », a raconté Newman après la finale. « À ma dernière tentative à 4,75 mètres, j’étais un peu trop à l’extérieur et c’est comme si j’ai trop mis d’effort. J’avais besoin de plus de vitesse et je n’y parvenais pas. J’ai trop effectué de saut aux hauteurs précédentes. Un septième rang mondial me rend heureuse. »

Anicka Newell de Saskatoon a aussi participé à la finale du saut à la perche. Newell a réalisé des sauts de 4,30 mètres et de 4,45 mètres, mais n’est pas parvenue à franchir la barre à 4,55 mètres. Newell a pris le 12e rang de l’épreuve. Le Canada était le seul pays à aligner deux compétitrices dans la finale qui regroupait 12 athlètes.

Lors de la première épreuve de la journée, Matthew Hughes d’Oshawa en Ontario s’est automatiquement qualifié pour la finale masculine du 3000 mètres steeplechase en prenant le troisième rang de sa vague grâce à un chrono de 8:24.79, son meilleur de la saison Hughes a rebondi cette année après une malheureuse blessure à l’entraînement impliquant une borne incendie (lisez à propos de cette histoire ici). La finale du 3000 mètres steeplechase sera courée le mardi 8 août à 16 h 10 HE. « Le plan était de m’installer tôt et de ne pas trop travailler. Je me suis retrouvé en tête et je me suis senti confortable de ne pas trop pousser, m’assurant aussi que la course ne soit pas trop lente », a raconté Hughes. « Je n’avais pas de difficulté de suivre le gars de l’Ouganda parce qu’il n’était pas le meilleur sauteur de haies, mais je lui ai donné de l’espace et j’ai attaqué chaque haie. Je n’ai pas trouvé cela difficile. Place maintenant à la
finale. »

Shawn Barber de Toronto s’est qualifié pour la finale masculine du saut à la perche en franchissant la barre à 5,70 mètres en qualification. Barber a réussi ses sauts à 5,30, 5,45 et 5,60 mètres au premier essai. « Tu perds un peu de motivation quand tu commences à penser que 5,60 mètres suffit pour accéder à la finale. Je crois que cela explique en partie ce qui s’est passé (alors qu’il a raté ses deux premières tentatives à 5,70 mètres) », a indiqué Barber. « Les ventes n’étaient bons aujourd’hui, c’était une longue compétition avec toutes ces personnes et toutes ces hauteurs. » Le champion du monde en titre a franchi la barre à 5,70 mètres sur sa troisième et dernière tentative pour assurer sa place en finale. Celle-ci se déroulera le mardi 8 août à 14 h 35 HE.

Au sein du Groupe A de qualification au lancer du javelot, Elizabeth Gleadle de Vancouver a réalisé un meilleur lancer à 62,97 mètres pour prendre le cinquième rang de son groupe et le 10e au total pour accéder à la finale de mardi. Il y a eu des moments tendus pour Gleadle qui a dû attendre à la qualification du Groupe B pour voir si sa distance de 62,97 mètres suffirait pour la faire passer à l’étape suivante. « J’étais tellement nerveuse durant cette qualification », a indiqué Gleadle une fois la qualification du Groupe A terminée. « Tu concoures simplement pour accéder à la finale. Quelques aspirantes ont été battues alors cela m’ouvre une possibilité. »

Brandon McBride de Windsor en Ontario a pris les commandes du début à la fin de la deuxième de trois demi-finales sur 800 mètres pour accéder automatiquement à la finale de mardi. Il a remporté sa course en 1:45.53. « Je voulais être très agressif, je savais que tout le monde allait courir comme si c’était une demi-finale, alors je voulais surprendre mon groupe et courir comme si c’était une finale. Maintenant que je suis en finale, je vais me reconcentrer et probablement approcher la situation différemment. »

Pour la première fois dans l’histoire des Championnats du monde, les marathons masculin et féminin ont été disputés un après l’autre la même journée, soit les hommes d’abord, puis les femmes.

Thomas Toth de Toronto et Eric Gillis d’Antigonish en Nouvelle-Écosse étaient les premiers dans les rues de Londres pour le marathon masculin. Toth a été patient et il s’est frayé un chemin parmi ses concurrents à son premier championnat majeur pour conclure la course avec un chrono de 2:23.47 et une 54e position. Gillis s’est maintenu autour du 30e rang pour la majeure partie de la course, mais il a recalé au classement entre les 30e et 35e kilomètres. Il a franchi les 30 premières kilomètres en 1:35.24, mais il s’est retrouvé à court de carburant. Gillis a indiqué à ses partisans sur Twitter qu’il était « déçu, mais incapable de démontrer sa condition physique aujourd’hui. Jeudi, j’ai contracté un virus de Norwalk et j’aurais aimé profiter d’un peu plus de journées de récupération. »

Tarah Korir de St. Clements en Ontario a pris le 51e rang du marathon féminin avec un chrono de 2:44.30. Dayna Pidhoresky de Vancouver a pris le 70e en 2:56:15. « Il faisait chaud et j’ai commencé plus vers la fin du groupe », a indiqué Kohir à orpos des conditions de course. « Ce n’était pas mon plan, mais j’avais l’impression que le départ a été rapide. Ce n’est pas ma course typique, mais cela a probablement travaillé en ma faveur parce que j’ai commencé à rattraper des gens et non le contraire. C’était difficile, mais je suis satisfaite de comment cela s’est passé globalement. Je crois que je n’ai pas abandonné. »

Le Canada a inscrit trois athlètes en qualification du 400 mètres féminin. Dans la première vague, Travia Jones de Regina a pris le huitième rang en 54.02. Il s’agissait d’une première expérience internationale pour Jones avec l’uniforme canadien. « Ce fut une belle expérience, ma première dans un gros stade comme celui-ci, c’est certainement nouveau », a indiqué Jones. « Je visais une marque personnelle et une place, mais c’est un apprentissage pour moi. »

Aiyanna Stiverne de Laval au Québec a présenté un chrono de 52.55 au sixième rang de la deuxième vague. « Je me sentais plutôt calme comparativement à la nervosité que j’ai expérimenté hier », a déclaré Stiverne après sa vague. « J’ai bien géré ma course, j’ai respecté la stratégie et j’ai été plus rapide aux championnats canadiens et qu’aux quelques rencontres qui les ont précédés. »

Carline Muir d’Edmonton a terminé septième dans la cinquième vague avec un chrono de 52.70. Muir a parlé à la presse après sa course, déclarant « Je ne sais toujours pas ce qui s’est produit. Je devrai visionner la course à nouveau et voir ou j’ai commis une erreur en début de course. Je suis très déçue. »

Ces trois femmes font partie de l’équipe du relais 4 x 400 mètres et elles ont hâte de revenir sur la piste du stade de Londres. « Nous avons une équipe très solide au 4 x 400 mètres. J’ai hâte de ramener une médaille au Canada et de monter sur le podium avec les filles », a ajouté Muir.

Crystal Emmanuel a égalé son record personnel sur 100 mètres avec un chrono de 11.14 pour prendre le quatrième rang de sa vague de demi-finale. Son chrono n’était pas suffisamment rapide pour lui faire accéder à la finale. « Je suis simplement sortie et j’ai tenté de faire le travail. Je me suis entraîné sur 100 mètres et 200 mètres toute l’année, mais je suis certainement plus forte sur 200 mètres », a indiqué Emmanuel. « J’ai eu du plaisir sur 100 mètres alors voyons ou le 200 mètres m’amènera. »

Jonathan Cabral de Péribonka au Québec a accédé à la demi-finale du 110 mètres haies avec un chrono de 13.53 lors des qualifications du matin. Après sa course, il s’est plaint d’une douleur aux ischiojambiers et cela s’est avéré un problème en demi-finale. Lors de la troisième demi-finale, il a boité jusqu’à la ligne d’arrivée avec un chrono de 14.98 et ne s’est pas qualifié pou9a la finale.

Aperçu de la quatrième journée des Canadiens aux Mondiaux (heure de l’Est)

La quatrième journée sera beaucoup moins affairée que celle de dimanche au stade de Londres pour l’équipe canadienne alors que seulement trois athlètes seront en action.

Aaron Brown de Toronto foulera la piste pour la première fois aux Championnats du monde de l’IAAF 2017 alors qu’il participera aux qualifications du 200 mètres masculin à 13 h 30.

Sage Watson de Medicine Hat en Alberta tentera de poursuivre sur sa lancée victorieuse au 400 mètres haies avec les qualifications chez les femmes avec sa compatriote Noelle Montcalm de Belle River en Ontario à compter de 14 h 30.

Visitez le Carrefour d’information des Championnats du monde sur le site d’Athlétisme Canada pour tout ce que vous devez savoir à propos de l’équipe canadienne, notamment tous les renseignements relatifs aux horaires, les calendriers de webdiffusion/télédiffusion de CBC/Radio-Canada, et plus encore.

Retour aux communiqués

Dernier Tweet

@AthleticsCanada
Plus de Tweets

AC sur Instagram

  • #SaleOnSale continues! Until Jan. 25, take 15% off items that are already marked down at Shop.Athletics.ca

La vente #SaleOnSale se poursuit. Jusqu’au 25 janvier, 15 % sur des articles déjà à prix réduit sur Shop.Athletics.ca
  • Is this place ready to host a meet yet? #Tokyo2020 Olympic Stadium coming along nicely. (📷: Tristan Lavier) #olympics #tokyo #japan #trackworld #trackandfield
  • Here is the 2018 @AthleticsCanada Grenada High Performance Training Camp athletes and staff meeting with the Grenadian Athletics Federation 🇨🇦 🇬🇩. #athletics #trackandfield #canada #grenada #trackworld #track
  • Big names… with even bigger goals! 
A gold 🥇, new indoor record or spot on the 2018 IAAF World Indoor Champs team... all of which will be on the line Feb. 10 when many of Canada’s Olympic stars compete in the Grand Prix d’Athlétisme de Montréal. 
Grands noms… avec de plus grands buts encore! 
Une médaille d’or, un nouveau record en salle ou une place au sein de l’équipe pour les Championnats du monde en salle de l’IAAF 2018… tels seront les enjeux le 10 février quand un grand nombre des étoiles olympiques canadiennes participeront au Grand Prix d’Athlétisme de Montréal.
  • It’s happening… #SaleOnSale! Use the discount code SaleOnSale to take an additional 15% off items that are already marked down at Shop.Athletics.ca. 
Le temps est arrivé… Une vente sur la vente! Utilisez le code d’escompte SaleOnSale pour profiter de 15 % additionnels sur les articles qui sont déjà en vente sur Shop.Athletics.ca
  • #ACTBT to 2010 when Andre @De6rasse was running around a basketball court instead of a track. Watch the full video on our Facebook page. @canadabasketballofficial (🎥: @city_tv)
  • Athletics Canada nominates 46 athletes to Canada’s 2018 Commonwealth Games team. #CG2018 #LiveTheMoment

Click link in bio to view roster.

Athlétisme Canada nomme 46 athlètes au sein de l’Équipe canadienne des Jeux du Commonwealth 2018 #CG2018 #ProfiteDuMoment
  • Fields for Feb 10 Montreal Grand Prix taking shape. Check out our Facebook for event details and see which top 🇨🇦 will be competing! #MTLGP18
  • Help shape the ‘Class of 2018’. Nominate an athlete, coach or individual who has made an impact on the sport of athletics to the AC Hall of Fame. Link to nomination form on Facebook.

Contribuez à la composition du groupe d’intronisés de 2018. Nommez un(e), un(e) entraîneur(e) ou une personne qui a eu une incidence sur le sport de l’athlétisme pour une intronisation au Temple de la renommée d’AC. Formulaire de nomination sur Facebook.
  • We saw it all in 2017 – breakout seasons, Canadian records and personal bests! Have your say on who deserves to win an AC Annual Award. #AwardSeason Link to the nomination form on the AC Facebook.

Nous avons tous été témoins des percées et des records canadiens et personnels de 2017! Dites-nous qui mérite de remporter un Prix annuel d’AC. #SaisondesPrix Formulaire de nomination sur Facebook.
  • Are you 16 or older and looking for an exciting and rewarding way to be involved in Toronto 2018: Track & Field in the 6ix? Visit our Facebook page to learn how to sign-up to become a volunteer for #TF6ix

Vous avez 16 ans et plus et vous recherchez une occasion palpitante et gratifiante d’être impliqué à Toronto 2018 : Athlétisme dans le 6ix? Inscrivez-vous pour devenir bénévole #TF6ix sur Facebook.
  • #Repost @lucabruca
・・・
3994 miles later... #2018
  • #Repost @tarynoneillv2
・・・
How 🇨🇦 athletes take on winter training. Going into 2018 hoping to race in this kit again :)
  • Before you ring in the New Year, head to www.athletics.ca/toronto2018 to snag your tickets for Toronto 2018: Track & Field in the 6ix. 
Early-bird pricing ends in select seat locations at 11:59 p.m. ET on Dec. 31, so don’t wait until the ball has dropped and the fireworks have lit up the night sky. ... Avant d’entrer dans la nouvelle année, rendez-vous sur le site www.athletics.ca/toronto2018 pour vous procurer des billets pour Toronto 2018 : Athlétisme dans le 6ix. 
Les prix lève-tôt prennent fin pour certaines sections de sièges à 23 h 59 (HE) le 31 décembre, alors n’attendez pas jusqu’à ce que l’horloge sonne minuit et que les feux d’artifice éclairent la nuit.
  • Bad case of the Post-Christmas Blues? We have just the thing! Now through Jan. 2 save 30% at http://www.Shop.Athletics.ca (excludes clearance). Discount code: BOXINGWEEK17

Aux prises avec les bleus d’après-Noël? Nous avons une solution pour vous… Dès maintenant et jusqu’au 2 jan., épargnez 30 % sur http://www.Shop.Athletics.ca (excl. les articles en liquidation). Code d’escompte : BOXINGWEEK17
Plus de moments

Visitez notre boutique

Suivez-nous!